La loi renseignement : Des sociétés françaises menacent de s’exiler

La loi renseignement est une loi que le gouvernement souhaite adopter afin de se prémunir du terrorisme. Si elle venait à être  adopter dans l’état de nombreuses société pourraient quitter la France

loi renseignement

Des hébergeurs français menacent de quitter la France si la loi renseignement passe.

Toujours en débat à l’assemblée nationale, cette loi vise à lutter contre le terrorisme pour cela, l’état compte pouvoir accéder à toutes les données, sans exception, qui circulent en France. Cela signifie qu’il pourrait accéder à vos données personnelles sans problème et sans s’encombrer de votre accord ou de celui d’un juge s’il estime que vous pouvez menacer la sûreté du pays.  Une mauvaise blague avec un contact Facebook lors d’une soirée un peu arrosée, une phrase balancée sur les réseaux sociaux dans un moment de colère, …. Toute votre vie privée serait ainsi accessible et une phrase mal interprétée pourrait un jour ou l’autre vous causer du tort.

Si on fait abstraction de tout ça, c’est un autre aspect qui entre en jeu. La loi renseignement pourrait bien tuer l’avenir économique de certaines entreprises comme des hébergeurs. Vous aimeriez vous devenir client d’une société que vous savez complètement transparente pour l’état et qui donnerait toutes vos informations personnelles à quiconque le demande ? Pourquoi le faire alors qu’il est si simple de souscrire chez un autre hébergeur, étranger, qui lui, ne sera pas soumis à cette loi renseignement ? Même si votre vie n’a rien de palpitante vous n’avez pas forcément envie que l’état sache que vous aimez visiter tel ou tel site, que vous avez une telle maladie, que vous avez fait telles ou telles recherches dans google, … tout cela ne regarde que vous non ?

Cette loi renseignement ne plaît donc pas à tout le monde, après des associations de défense des libertés, des géants du web comme google ou facebook, c’est au tour de certains hébergeur français comme OVH, gandhi, online.net, ou ikoula de protester contre cette loi. Pour cela ils ont signé une lettre à destination de Manuel Valls afin d’indiquer leur ressentit concernant cette loi. Ils indiquent notamment que pour eux « En l’état, le projet de loi renseignement nous empêchera de réussir le renouveau économique de notre pays, détruisant un des rares avantages compétitifs majeurs que nous possédons (le soin apporté à la protection des données personnelles) et nous fera passer à côté de la valeur économique et des emplois que nous pourrions créer dans le numérique. Nos entreprises la capteront, mais pas la France. Nous n’avons pas envie de nous résoudre à cela. »

Ces signataires indiquent également qu’ils sont prêts à déménager pour échapper à cette loi. Ils appuient également leurs propos en affirmant qu’elle ne concerne qu’une minorité de personnes en France et que de toute façon, une organisation terroriste bien structurée saura parfaitement s’en prémunir.

Alors que des mesures ont été prises afin d’adopter au plus vite ce nouveau texte, Manuel Vall pourrait bien y réfléchir un peu plus longuement à la vue de ces nouveaux éléments. Si les français ne peuvent pas forcément contrer la loi renseignement à ceux seuls, des sociétés aussi importantes comme des hébergeurs ou des géants comme facebook et google, eux peuvent encore faire pencher la balance. Nous verrons le 13 avril prochain, date de proposition du texte de loi dans l’hémicycle, si cette lettre a eu l’effet escompté.

No Responses

Laisser un commentaire