SFR-Numericable lorgne toujours sur Bouygues Telecom

Après le rachat de SFR par le groupe Numericable, la nouvelle entité SFR-Numericable serait prête à faire une offre pour le rachat de Bouygues Telecom

bouygues telecom

SFR-Numericable serait prêt à proposer 8 milliards d’euro pour racheter la filiale de Bouygues.

Quand je vous disais que le paysage des Telecom français ne cessait de bouger, la preuve aujourd’hui on apprend par l’intermédiaire de BFM Business que SFR-Numericable serait capable aujourd’hui de faire une offre de 8 milliards d’Euro pour racheter la division mobile du groupe Bouygues. Ce dernier semble s’être plutôt bien sorti de la fusion de SFR et de Numericable puisqu’il a su éviter le licenciement de près de 23% de son personnel après que des rumeurs de fusion avec Free puis avec orange aient commencé à circuler ici et là. Le groupe ne se porte pas si mal aujourd’hui et tente même de séduire toujours plus de client avec la première Box sous android. Cette offre de 8 milliards d’euro n’est pas anodine puisqu’en rachetant Bouygues, Patrick Drahi estime qu’il pourra économiser 2 milliards d’économie suite à cette fusion. Ces 8 milliards sont également supérieurs aux 5 milliards que Free aurait proposer à l’été dernier, mettant ainsi le groupe Illiad hors course mais 8 milliards c’est aussi le montant que Martin Bouygues espérait tirer de la sa filiale mobile il y a quelques mois. Somme que Orange avait d’ailleurs proposer mais qui n’avait pas abouti à l’époque, car l’opérateur historique ne disposait pas des fonds nécessaires à la transaction qui donc comptait payer une partie en action.

Cette transaction peut-elle aboutir aujourd’hui ?

Il semblerait que les choses aient changé puisque, Martin Bouygues, PDG du groupe, ne désire apparemment plus vendre sa filiale mobile. D’ailleurs SFR-Numericable ne peut opérer un tel rachat sans un petit coup de pouce de la part de Free. Ce dernier ne désirant apparemment pas lui venir en aide – l’inimitié entre Xavier Niel et Patrick Drahi pourrait bien en être la cause – ce rachat pourrait donc bien rester au stade de rêve. Un rachat de Bouygues par SFR-Numericable reste cependant possible sans l’accord de Free, mais il serait bien plus hypothétique et dangereux. Tout d’abord le gendarme devra donner son accord, ce qui n’est pas chose gagnée, mais si toute fois l’Autorité de la concurrence française acceptait ce changement, cela pourrait être sous conditions de reventes importantes de Bouygues comme les fréquences, les antennes ou le fichier clients. Ces cessions seraient donc une grosse perte pour SFR-Numericable qui minimiserait ainsi les bénéfices que pourraient engendrer ce rachat.

Laisser un commentaire