Bouygues répond à l’ARCEP dans un communiqué de presse

Par | 30 avril, 2018

L’ARCEP, le gendarme des Telecoms, rappelle SFR et Bouygues à l’ordre, mais la réponse de ce dernier n’a pas tardé à être communiqué.

bouygues telecom

Bouygues Telecom répond à l’ARCEP dans un communiqué

Le division Telecom de l’entreprise de BTP ainsi que la marque au carré rouge ont été rappelé à l’ordre par l’ARCEP à propos de la couverture réseau en zone non dense. Selon leurs obligations, 40% de la population habitant dans les zones les moins bien desservies doivent être couverte en réseau par Bouygues et SFR d’ici 2017.  L’ARCEP a estimé que les deux opérateurs n’avaient pas encore assez avancé sur ce sujet et qu’ils avaient accumulé beaucoup de retard. Orange et Free n’ont quant à eux pas été rappelé à l’ordre car le premier est déjà bien avancé avec 33% – l’ARCEP estime que les 40% seront réalisés dans les temps et le second n’a, quant à lui, aucune obligation de ce type.

La réponse de Bouygues n’a pas tardé et l’opérateur à répondu au gendarme des Telecoms au travers d’un communiqué de presse dans lequel il éclaircit quelques points faisant passer la couverture réseau en zone non dense d’une poignée de pourcents à la quasi totalité. En effet, dans ce communiqué, l’opérateur précise que l’ARCEP a utilisé les fréquences 800MHz pour effectuer ses calculs alors que selon lui, il couvre bien plus de zone non dense grâce à d’autres fréquences que le gendarme n’a pas pris en compte, faisant passer la couverture à 34% soit environ 6% de ces zones non desservies. Bouygues précise également que cela représente seulement 1200 antennes et que c’est largement à sa portée …

Vous pouvez lire l’intégralité du communiqué de presse à cette adresse.

Laisser un commentaire