CloudFlare : un service tout en un aussi fabuleux qu’indispensable.

Cloudflare est un service qui vous propose d’optimiser la vitesse de chargement de votre site tout en le protégeant des pirates.

cloudflare

Description de Cloudflare

Comme je disais, il s’agit d’un service web ou plus grossièrement d’un site internet qui vient s’intercaler entre votre site et votre hébergeur. L’intérêt ? faire en sorte que votre site charge plus vite et soit également protéger contre les attaque de type DDoS. Cloudflare est gratuit, mais il existe de nombreuses options payantes pour vous permettre d’améliorer encore plus le chargement et la sécurité de vos pages.

Ce service Web va de lui-même mettre en cache vos pages pour les redistribuer à vos visiteurs sans avoir à les demander à votre hébergeur. De plus, il va surveiller les adresses IP qui accèdent à vos pages afin de vous protéger contre les attaques DDoS. Cette attaques sont des requêtes envoyées en très très grands nombres afin que votre serveur se noie sous la multitude demandes le rendant ainsi inaccessible. Si cela venait à arriver cloudflare bloquerait donc l’IP envoyant les demandes et votre serveur ne souffrira plus. Tous les hébergeurs ne propose pas ce type de sécurité, il est parfois difficile de s’en protéger.

Cloudflare possède également d’autres services permettant de charger plus rapidement vos pages, comme par exemple un CDN. Ce service permettra d’envoyer les éléments qui compose vos pages sur le navigateur de vos visiteurs avec le serveur le plus proche possible de celui-ci. Admettons qu’un de vos visiteurs arrive avec une IP de France, vos pages seront envoyées depuis un serveur français proche de chez lui. Si son IP vient des états-unis, le serveur sera lui aussi aux Etats-Unis. Limitant ainsi la distance à parcourir entre le serveur et le navigateur de votre visiteur.

Evidemment, mettre en place tout ceci, ne suffit pas à rendre votre site accessible en quelques millisecondes, il faut également agir sur d’autres éléments. Si CloudFlare vous permet d’interagir sur les éléments qui composent vos pages, il ne les remplacera pas. Si vous avez mis des images de plusieurs Mo pour illustrer un article, elles feront toujours le même poids, c’est donc à vous de les compresser ou de réduire la taille pour réduire la quantité de données à charger.

Petite recommandation, certains paramètres peuvent engendrer des erreurs voire ralentir le chargement de vos pages en rencontrer des erreurs avec d’autres plugins, si vous souhaitez mettre cloudflare en place sur votre site, je vous conseille donc d’y aller en douceur sur les optimisations. Commencez avec un niveau bas et augmenter le niveau petit à petit.

Du côté de nalaweb, la mise en cache ne m’a pas posé de soucis, néanmoins le niveau maximal de sécurité provoquait des erreurs chez moi, j’ai donc du l’abaisser d’un cran. Ce n’est pas bien méchant, puisque j’ai toujours WordFence qui est là et qui maintenant, épaule cloudflare dans la mise en cache.

Par ailleurs j’ai encore du pain sur la planche pour augmenter le score de pagespeed insight, mais les fondations sont déjà en place il ne me reste plus qu’à voir la solidité des murs 😉

1 Rétrolien / Ping

  1. Nalaweb : Interview d'un blog high tech à succès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*