eSIM: pour nous pousser à changer de téléphone?

La eSIM, carte SIM électronique, sous un simple avantage elle pourrait cacher un inconvénient de taille, nous faire changer de mobile plus souvent !

la Carte SIM bientot ancetre de la eSIM

La eSIM, l’avenir la carte SIM ?

Actuellement, changer d’opérateur comporte plusieurs étapes. Souscrire à un contrat en gardant son numéro de téléphone ou non. Attendre patiemment que la nouvelle carte SIM arrive jusque chez vous afin de l’activer et ainsi profiter de votre nouvel abonnement. Seulement voilà, des cartes SIM il en existe plusieurs formats (normal, nano et micro). Si vous changez de téléphone, il peut arriver que le format change et il faut donc appeler votre opérateur pour qu’il vous envoie la carte SIM qui va bien. A moins qu’ils envoient une SIM triple découpe. C’est rapide mais ce n’est pas totalement gratuit car votre opérateur achète les SIM et vous les envoie par courrier. Si vous allez à l’étranger celle-ci devient inutile et vous devez souscrire un abonnement dans le pays où vous vous trouvez et donc redemander une nouvelle SIM …

Les géants Apple et Samsung aimeraient dans un futur très proche (les rumeurs parlent de courant 2016) proposer des eSIM. Des cartes SIM soudées à la carte mère de votre téléphone. Les principaux arguments avancés, plus de problème de format, plus besoin d’attendre l’arrivée de la nouvelle carte quand vous changer de pays ou d’opérateur. Ce qu’ils ne disent pas en revanche, c’est que ces eSIM étant soudées à la carte mère, elles rendent le téléphone inutilisable en cas de défaut ou de panne.

Que se passera-t-il si on change de téléphone?

Et si d’aventure vous veniez à changer de téléphone, il faudrait passer auprès de votre opérateur pour basculer votre numéro vers votre nouveau téléphone puisque vous n’aurez plus de SIM amovible. Si l’argument de la flexibilité pour le client est mise en avant par Apple et Samsung qui poussent la GSMA (GSM Association qui regroupe 800 opérateurs mobiles à travers le monde) à y réfléchir. Ce qu’ils ne disent pas en revanche, c’est que cela risque fortement de pousser les clients à changer plus souvent leur téléphone. Pour les opérateurs ce sera également une perte financière énorme. Quand on se rappelle qu’ils nous facture parfois une dizaine d’euro la SIM lors de la souscription à l’abonnement. Ils vont devoir faire le rapport entre ce que rapporte les achats à la souscription et les coûts liés à l’envoi d’un nouvelle carte SIM quand un client en fait la demande …

Si la eSIM fait beaucoup parler d’elle ces derniers jours, il n’est pas encore certain qu’elle voit le jour. Apple et Samsung font tout pour, en tous les cas.

3 Commentaires

  1. La loie sur l’obsolescence programmée vient d’être votée en France et nous donne une arme contre cette arnaque. Espérons que ça ne passe pas.

  2. Le problème c’est en cas de défaillance de la sim, il faut changer de téléphone.

    Et puis cela pose aussi un problème de taille, maintenant les batteries ne sont plus amovibles, si les SIm le sont aussi, qui nous dit que nous ne seront pas surveiller en permanence? Déjà que nous avons de sérieux doute avec nos SIM actuelles …

1 Rétrolien / Ping

  1. La eSIM pour nous pousser à changer de t...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*