Google lance des hotspots Wi-Fi gratuits au Nigeria

Google a lancé jeudi un réseau de points d’accès WiFi gratuits au Nigeria pour accroître sa présence dans la nation la plus peuplée d’Afrique.

google hotspot wifi nigeria

Un partenariat entre Google et 21St Century

Google a conclu un partenariat avec 21st Century, fournisseur nigérian de réseaux câblés, pour fournir son service WiFi public, Google Station, à six endroits dans la capitale commerciale Lagos, y compris l’aéroport de la ville. La pénétration d’Internet est relativement faible au Nigeria. Selon les données de la Banque mondiale, 25,7% de la population ont utilisé Internet en 2016.

L’infrastructure internet médiocre est un défi majeur pour les entreprises opérant dans le pays, qui est le plus grand producteur de pétrole en Afrique. Les services à large bande sont soit peu fiables, soit inabordables pour un grand nombre des 190 millions d’habitants du Nigeria.

« Nous sommes en train de déployer le service à Lagos aujourd’hui, mais nous prévoyons de l’étendre rapidement à d’autres sites », a déclaré Anjali Joshi, vice-président de Google pour la gestion des produits.

La firme californienne a déclaré qu’elle avait l’intention de collaborer avec les fournisseurs de services Internet pour atteindre des millions de Nigérians dans 200 espaces publics dans cinq villes d’ici la fin de 2019. Il a déclaré qu’il générerait de l’argent à partir du service au Nigeria en plaçant des publicités Google dans le portail de connexion. Google n’a pas divulgué le montant investi dans le nouveau service au Nigeria.

La firme de technologie de la maison mère Alphabet, a déclaré qu’elle prévoyait de partager les revenus avec ses partenaires pour les aider à maintenir et à déployer le service WiFi, mais n’a pas divulgué la répartition des revenus publicitaires attendue. Le Nigeria est le cinquième pays à lancer Google Station. Des services similaires ont été lancés en Inde, en Indonésie, au Mexique et en Thaïlande.

Google veut apporter le numérique à la population

Le service est destiné aux pays avec des populations en expansion rapide. Les Nations Unies estiment que le Nigeria sera la troisième nation la plus peuplée du monde, après la Chine et l’Inde, d’ici 2050. « Beaucoup de gens qui ont trouvé que les données étaient trop chères pour eux, l’utilisent », a déclaré Joshi. « En Inde, nous avons des dizaines de millions d’utilisateurs, et près d’un million au Mexique. »

La croissance démographique rapide de l’Afrique, la baisse des coûts des données et l’adoption massive des téléphones mobiles en ont fait une perspective d’investissement intéressante pour les entreprises technologiques. Mais beaucoup ne révèlent pas à quel point les marchés du continent sont rentables ou s’ils font de l’argent aux entreprises.

Le vice-président nigérian Yemi Osinbajo a salué les efforts visant à améliorer la connectivité Internet dans un discours lors d’une conférence de Google à Lagos jeudi.

« L’accès à l’information signifie que le fossé en matière d’égalité et d’exclusion est comblé ».

Il avait rencontré plus tôt ce mois-ci le directeur général de Google, Sundar Pichai, au siège de la Silicon Valley. L’année dernière, Google a annoncé son intention de former 10 millions d’Africains à des compétences en ligne d’ici cinq ans.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire