Les communiqués de presse, le spam des temps modernes ?

par | 24 juillet 2015

Des communiqués de presse, j’en reçois à la pelle chaque jour, tous n’obtiennent pas la même attention de ma part.

communiqués de presse, le spam des temps modernes

Voici comment je procède avec les communiqués de presse

Pour répondre à l’ami Coreight où dans son dernier article, il se dit curieux de connaître la réaction de ses collègues. En ce qui me concerne, la réponse est assez rapide je ne réponds pratiquement jamais. Pourquoi? parce que déjà je ne vis pas devant mon PC, j’ai un métier à côté de mon blog et je n’ai pas forcément l’occasion de lire les communiqués de presse dans la journée. Quand je dis lire, je veux dire consulter ma boite mail et gérer ensuite le mail de la façon appropriée.

Effectivement, tout comme Coreight je reçois une quantité incroyable de mails de société pensant avoir un produit révolutionnaire susceptible de m’intéresser. Certain n’hésitent même pas à me dire d’en faire un article, laissant entendre que je serais bien bête de passer à côté de leur produit ou de l’information pas si révolutionnaire que ça.

La première chose que je lis c’est le titre du mail. Un communiqué de presse qui s’intitule « découvrez notre produit miracle »,  « vous n’allez pas en croire vos yeux », « la société Machin vient de lancer sa toute nouvelle boutique en Mésopotamie et à cette occasion elle vous invite à venir y dépenser votre argent » ou des titres dans ce genre là, je ne l’ouvre même. Il faut savoir m’accrocher dès le titre des communiqués de presse sinon c’est peine perdue. Par la peine non plus de m’envoyer un communiqué que tu penses soi-disant être dans ma ligne éditoriale alors que tu as même pas pris le temps de visiter mon blog un 1/4 de seconde. J’ai déjà eu le cas plus que flagrant. Un jour je reçois un communiqué de presse d’une société qui me brosse dans le sens du poil en me citant quelques liens vers mes articles. Ils étaient bien rédigés, de qualité professionnelle et coller parfaitement avec leur produit (selon leurs dires). Il avait parcouru longuement mon blog et ils souhaitaient absolument que j’écrive un article sur ce qu’ils avaient à proposer à mes lecteurs. Le problème c’est que je ne suis pas né de la dernière pluie, je sais consulter les statistiques de mon blog. Si la société est bien passée par le formulaire de ma page de contact pour m’écrire (je le sais je reçois plein d’info dans le mail quand c’est le cas 😉 ) ils n’ont pas visité mon blog plus de 2 min (rédaction du mail compris) et leur visite sur mon blog s’est limité à la page d’accueil puis la page contact puis sortie du blog. Dommage … ça aurait pu marcher mais pas avec moi. Le mail est directement parti à la corbeille parce que je ne suis pas dupe et je n’aime pas qu’on pense que je le suis.

Après je reçois des mails me demandant un partenariat. Ok dans les grandes lignes je ne suis pas contre, mais me demander des échanges de liens entre mon site et un site sur les gîtes de France ou un moteur de recherche de location de vacances ça ne sert à rien. De même que les personnes qui pense me brosser dans le sens du poil en me proposer un coque pour un smartphone contre un article. Désolé, mais de 1 je me fous des coques comme de l’an 40. De 2, « la carotte » n’est pas à la hauteur du service rendu… ou plutôt du service demandé. Un peu comme Coreight je propose une offre démesurée qui je sais, a très peu de chance d’être acceptée. Le dernier cas en date, une boutique en ligne me propose de faire un article sur un de leur produit, qui me sera offert en échange. J’adore ce genre de proposition, c’est l’occasion pour moi de tester la société et si elle est vraiment prête à investir ou si elle juste là pour avoir sa pub chez moi. Je demande donc un produit qui ne valait pas moins de 100€. C’est pas si énorme que ça, mais le mail de réponse fut assez drôle. Il disait en gros « ce genre de produit est dépassé voire obsolète je vous propose plutôt ce genre de produits » avec des liens redirigeant vers des articles similaires à celui que j’avais choisi, de piètre qualité sans marque ou d’une marque inconnu au bataillon, mais qui finalement coûtaient en moyenne 20% du prix de l’article que j’ai choisi. T’as vite compris que le sérieux ne faisait pas partie de leur stratégie marketing.

Après il y a des communiqués de presse qui sont très intéressants, qui collent à ma thématique et qui ne me sont pas « personnellement » adressés. Cette société a pris le temps de cibler les destinataires de son mail c’est déjà un bon point. Parfois, je réponds en demandant un complément d’information ou un exemplaire presse (je ne le demande jamais comme un don et je joue le jeu s’il faut le retourner). Si l’entreprise décide de me l’offrir, je suis d’autant plus ravis, je prendrais alors plus de temps pour bien le tester avant d’en parler. Pour une entreprise prend la peine de cibler ses contacts et qui est prête à rogner un peu de son budget pub je peux au moins faire cela. Ce cas de figue est assez rare.

En règle générale, je garde tous les communiqués de presse dans ma boite de réception sauf si l’entreprise m’a vraiment pris pour un c*n. Il peut me servir de sujet pour un prochain article, je peux le publier avec quelques jours/semaines/mois de retard, je peux finalement changer d’avis un peu plus tard, … bref sauf cas particulier, je garde tout (j’ai un peu de ménage mais j’ai encore des communiqués de presse qui date de 2012 :D)

Je ne dis pas que les communiqués sont inutiles, mais j’ai parfois l’impression qu’ils s’apparentent à du spam. Un peu comme si l’adage « peu importe que l’on parle de moi en bien ou en mal, pourvu qu’on parle de moi » était devenu le leitmotiv de certaines entreprises. Et tout comme Coreight, heureusement que dans un flot ininterrompu de communiqués de presse se cache parfois une petite perle … C’est ce qui me force à lire mes mails quotidiennement. Me lancer dans la lecture des centaines de mails en espérant qu’un mail se détache du lot…

Avis à toutes les sociétés qui désirent entrer en contact avec moi, pour être certaines d’attirer mon attention soyez simplement créative, honnête et accorder moi quelques minutes de votre temps pour réellement me prendre en considération et non pas comme un jeune boutonneux de 15 ans qui détiendra la toute puissance parce qu’une société voudra lui offrir un truc à 1€ (voire moins) ou parce que vous lui laisserez entendre que ce que vous lui proposez est bon pour lui.

2 thoughts on “Les communiqués de presse, le spam des temps modernes ?

  1. Pingback: Les communiqués de presse, le spam des t...

  2. coreight

    Merci l’ami pour ce partage d’expérience, je vois que nous sommes assez proche dans le traitement de ces mails quotidiens.
    Je ne l’avais pas précisé, mais moi aussi je garde tous les mails, au cas où j’aurai besoin de retrouver une info plus tard, et puis aussi pour pouvoir demander au spammeurs compulsifs de se calmer un peu.
    Bref, beaucoup ne se rendent pas compte qu’ils perdent totalement leur temps (et le nôtre) en bâclant cette étape de leur communication, c’est vraiment dommage.

    (P.S : si tu peux me transférer le mail de la boutique en Mésopotamie, ça m’intéresse :-D)

    Reply

Laisser un commentaire