Les podcasts : les nouveaux magazines ?

Dans notre ère digitale, il devient plus un réflexe de se connecter à son téléphone qu’à un périodique ou un livre. Dans les transports ou dans la salle d’attente, les têtes sont plus souvent tournées vers les écrans, le plus souvent connectés aux réseaux sociaux. Une nouvelle habitude à adopter serait alors de se connecter à une plateforme un peu plus stimulante, comme des podcasts. Documentaires, débats, séries, romans, jeux,  il y a désormais des podcasts destinés à tous les sujets possibles et inimaginables. Tel un magazine infini, les catalogues d’audios regorgent de discussions et histoires intéressantes.

podcasts
Les émissions de podcast deviennent de plus en plus populaires (Photo de Tumisu, CC0)

Des nouveaux gestes et des nouveaux intérêts

Les podcasts, à ne pas confondre avec les e-books et audio books, sont généralement des émissions enregistrées comme une émission de radio et diffusées sous forme de séries.

N’importe qui peut diffuser ou écouter des podcasts, aux moyens de plateformes destinées à cet usage. Parmi les plus connues, Spotify et Deezer, ou même Google Podcasts, proposent un catalogue de milliers de différents podcasts sur de nombreux sujets, à de nombreux formats.

Souvent de 20 à 40 minutes, ces émissions sont pratiques pour correspondre à vos temps de trajets ou pour faire une pause dans votre quotidien.

En plein essor de développement, pour améliorer votre culture générale (France Culture) ou vous détendre avec des discussions cocasses (Binge, Madmoizelle), vous trouverez chaussure à votre pied, et podcast à votre oreille.

Des sites internet d’informations se sont aussi mis à une rubrique podcasts pour des discussions sur des sujets d’actualité plus en profondeur. (L’Equipe, l’Express, etc.)

Pour une meilleure fidélisation aux podcasts, l’appel à des célébrités ou invités de marques se fait également de plus en plus. C’est aussi une façon pour les influenceurs d’utiliser une autre plateforme d’audience.

Les podcasts, une utilité au quotidien

Pour les bilingues ou pour ceux qui veulent se familiariser avec une langue, les podcasts sont aussi un bon moyen de s’immerger dans une culture étrangère.

Aux États-Unis par exemple, de nouvelles chaînes de podcasts se créent tous les jours, et bien sur les célébrités se mettent à développer leurs marques. (Jonathan Van Ness de Queer Eye avec son émission-interview “getting curious”, l’humoriste et actrice décontractée Amy Schumer avec “2 girls, 1 Keith”, ou encore la révolutionnaire Marie Kondo et ses conseils de rangements et de paix intérieure avec “Spark Joy”).

Sans coupure, ces ‘’animateurs” papotent de sujets de la vie quotidienne, des modes de vies, de questions du quotidien, et en rient comme s’ils étaient sur un divan avec une tasse de thé ou un cocktail. Cet effet de détente vous enivre dans une ambiance de proximité avec les podcasteurs, et vous donnera l’impression de vous trouver des amis, ou des voix intérieures/extérieures qui vous correspondent.

Tous ces sujets remplacent donc les articles que l’on trouve dans les magazines, et créent une meilleur proximité entre l’auditeur et l’animateur, qui implique une sorte de dialogue intérieur plus marquant qu’à la lecture.

Podcast ou audio-book ?

De plus, l’écoute des podcasts est aussi un moyen de lutter contre la déforestation puisqu’il est sans papier, et ne requiert qu’un objet électronique que l’on a déjà tous en possession : le smartphone, la tablette ou l’ordinateur. Leur téléchargement est aussi quasi infini, et on peut se balader en toute légèreté avec des milliers d’informations et d’émotions aux bouts des doigts.

woman-podcast
Le podcast ou l’audio book, une échappatoire plus stimulant que la musique (Photo de PourquoiPas, CC0)

À la différence des podcasts, les livres audio sont souvent payants. Amazon et Audible sont en partenariat pour faciliter cette vente de livres enregistrés par la lecture, mais coûtent en moyenne 10 euros. Certes, ils sont quasiment à moitié prix qu’un livre papier, mais ils ne procurent pas les mêmes sensations d’un livre neuf entre nos mains.

Les podcasts, en revanche souvent gratuits, donnent plus le sentiment d’appartenir à une communauté, où l’on est spectateur, passif mais attentif, d’un débat vivant et entraînant, stimulant notre intellect et nous pousse à une réflexion plus vive. Les émissions podcasts permettent aussi de s’adonner à la multitâche, car il est plus facile de les écouter en bruit de fond qu’une histoire prenante.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire