Prendre position : L’évolution de l’employé de bureau

Le travail de bureau est souvent envié par les travailleurs manuels. Prendre position devant un ordinateur, tout le monde en rêve. Mais ce n’est pas forcément bon pour la santé.

Prendre position : L'évolution de l'employé de bureau

Prendre position : L’évolution de l’employé de bureau

Dans une infographie offerte par Wrike – logiciel de suivi simple du projet, on découvre que la position assise pourrait être facteur de risque pour les infarctus. Une étude révèle même l’on a 54% de chance supplémentaires de faire une crise cardiaque si l’on reste trop assis. Cela se comprend aisément. Moins d’activité = plus de risques. C’est pour cela que les postes de travail évoluent au fils des années pour nous obliger à bouger plus et à être moins statique.

Prendre position : L'évolution de l'employé de bureau

Comme le montre l’infographie, de nos jours, nous sommes d’avantage debout. Les postes les plus modernes disposent même d’un tapis roulant. Depuis plus d’une trentaine d’année, nous savons qu’il faire d’avantage d’exercices. Nous savons qu’il est bien meilleur pour notre santé d’adopter une posture différente. Finis la chaise de bureau austère posée devant un simple clavier. Dans les années 70-80, les chaises ergonomiques font leur entrées dans les bureaux. C’est également le début de l’évolution de l’employé de bureau.

une position différente à chaque décennie

Dans les années 90, la chaise ergonomique évolue pour soulager le dos. Améliorer l’assise ou aider une autre partie du corps. Elle ne renforce l’activité physique pour autant. Pour cela, il faudra attendre les années 2000. Les professionnels l’ont compris. Pour plus de mouvements de la part de leurs employés, il faut carrément supprimer la chaise. De nos jours, pour augmenter encore plus l’activité physique, les postes de travail intègrent même un tapis roulant.

Evidemment, l’évolution telle qu’elle est décrite ne peut pas s’appliquer à tous les corps de métier. Il faut prendre en compte les cas particuliers. Il faut plus prendre cette infographie comme une tendance plutôt qu’une généralité.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire