Test et avis du NAS TS-251C de QNAP

Depuis plusieurs jours, j’ai entre les mains, mon tout premier NAS, le TS-251C de QNAP. Je vous dis tout à son sujet !

NAS QNAP TS-251C

C’est quoi un NAS? qu’a de particulier le TS-251C de QNAP ?

un NAS est tout simplement un serveur de stockage en réseau. Grossièrement, c’est comme si vous aviez votre propre « dropbox personnel » chez vous et accessible n’importe quand et n’importe où. Son principe de fonctionnement est très simple, une fois relié à la box de votre fournisseur d’accès internet vous avez la possibilité d’y stocker des fichiers depuis votre PC, votre MAC et même depuis votre smartphone, votre tablette ou tout autres appareils capables de s’y connecter. Que vous soyez chez vous ou à l’autre bout du monde, que ce soit en wifi ou en 3G/4G avec votre mobile. Le monde du NAS regorge de différents modèles de différentes marques. En ce qui me concerne, j’ai testé le TS-251C du constructeur QNAP (Quality Network Appliance Provider).

Comment j’en suis venu à choisir ce modèle ?

Pour mon premier NAS, je ne voulais pas faire de compromis entre le prix ou les caractéristiques. Je voulais un appareil qui soit pratique, fiable et surtout qui me soit utile. C’est à dire qu’il corresponde à mes besoins, à mon mode de vie et qu’il fasse ce que je lui demande quand je lui demande. Nomade 6 voire 7 jours sur 7, il me fallait donc un système qui me permette d’accéder à mes fichiers de n’importe où. Que ce soit des fichiers doc, pdf, … de la musique, des vidéos, des photos,… Le QNAP TS-251C semblait convenir et même bien plus que prévu.

En effet, celui-ci répond à toutes mes exigences mais en plus, grâce à sa sortie HDMI, il me permet de transformer ma TV en smartTV. Depuis cette dernière, je peux lire mes vidéos ou ma musique, mais aussi surfer sur internet, écouter la radio, paramétrer mon NAS et plein d’autres choses. Pour cela, je n’ai qu’à installer les diverses applications disponibles (Chrome, firefox, Youtube, Kodi, …). Le TS-251C utilisant un environnement Linux, son interface est donc assez facile à utiliser même pour les novices, qui, comme moi n’ont jamais touché à un NAS ou à Linux.

Après la réception, l’installation !

Une fois le NAS en main, il faut l’installer. Celui-ci était livré sans disques durs, j’ai donc acheté 2 Seagate de 2To chacun. ATTENTION, le choix des disques à toute son importante. Il faut des disques spécial NAS et il est conseillé d’accorder une importante particulière à la durée de garantie. Au passage, merci à Mr Xhark de Blogmotion.fr pour m’avoir aiguillé dans mon choix grâce à ses précieux conseils.

Le montage des disques est très simple et ne prend pas plus de 3 minutes. La façade du TS-251C se divise en deux, laissant apparaître l’antre de la bête. Il faut glisser le premier disque dans le connectique, le visser et placer le second au dessus et le relier au NAS avec le câble SATA fourni. Remettez la façade et visser les 2 toutes petites vis à l’arrière afin que la façade ne s’enlève pas. Il ne reste plus qu’à faire l’installation logicielle maintenant.

Pas de grosses notice superflue

QNAP n’a fourni qu’une petite feuille de papier en guise de notice. Une fois, mes premières craintes passées, je me rends compte qu’elle s’avère amplement suffisante. En effet, un lien est inscrit sur celle-ci afin que vous  puissiez télécharger les applications et logiciels correspondant à votre environnement personnel (MAC, Windows, android, iOS, …). Pour ma part, j’ai utilisé la version Windows. L’installation se passe comme un logiciel tut à fait classique. On me demande de créer un compte administrateur, puis un compte myQNAPcloud. Ah! une mise à jour du firmware est disponible, aucun problème j’en profite pour la faire dès maintenant… En moins de 30min, mon NAS TS-251C est disponible et prêt à fonctionner.

Qfinder pro TS-251C

Il ne reste plus qu’à le paramétrer pour mes besoins personnels. Pour cela, j’utilise l’application Windows Qfinder Pro. Facile à utiliser, j’arrive aisément à m’y repérer alors que c’est la première fois que j’utilise un NAS. J’autorise donc l’accès depuis l’extérieur de mon réseau interne. J’installe les premières applications (dont l’antivirus que propose QNAP). Bref le paramétrage est également très rapide et très simple.

Mon avis sur le QNAP TS-251C après plusieurs jours d’utilisation

Chez moi ou depuis le travail, l’accès au NAS ne pose évidemment aucun problème, mes fichiers sont accessibles  24h/24. Équipé du Huawei P8 Lite, j’ai donc installé les applications android Qnap sur celui-ci pour accéder au paramétrage serveur, lire mes fichiers multimédias ou pour télécharger/sauvegarder des fichiers personnels.

Là où QNAP m’a surpris, c’est lorsque j’ai découvert toute l’étendue des possibilités du TS-251C. Il est capable d’héberger un site web grâce à son serveur SQL, de lancer un serveur iTunes, d’installer un wordpress ou un drupal, de synchroniser des fichiers entre le serveur et mes appareils (smartphone, tablette, PC,…). et encore beaucoup d’autres possibilités. J’ai également apprécié le port USB 3.0 en façade qui m’a permis de faire une sauvegarde de mon disque dur externe sur le NAS. D’ailleurs, juste au dessus de ce port USB, se trouve un bouton « copier/coller » qui permet de réaliser 3 fonctions en fonction de ce que vous avez indiqué dans les paramètres.

D’un simple appui sur ce bouton, vous pouvez copier le contenu de votre disque dur externe sur le NAS, copier le contenu du NAS sur ce disque ou bien synchroniser le serveur et le NAS afin que chacun d’eux soit la copie de l’autre. Je n’ai pour le moment pas encore testé toute l’étendue des capacités du TS-251C tant ses fonctions sont nombreuses. Je vous invite donc à consulter le site de QNAP si vous souhaitez en savoir plus ou pour découvrir les autres modèles de la marque.

panneau de controle QNAP TS-251C
aperçu du panneau de contrôle

Du très bon matos !

Je ne suis franchement pas déçu de ce TS-251C. Mes craintes étaient principalement orientées sur le processeur et la RAM, je les pensais un peu juste pour permettre au serveur de faire du transcodage vidéo à la volée, mais finalement cela s’avère plus que suffisant et je dirais même que ma passerelle multimédia Netgear est beaucoup plus lente à côté du NAS ! J’ai également très apprécié la possibilité de pouvoir brancher une souris sur l’un des ports USB arrière. Cela facilité grandement la navigation sur internet ainsi que dans l’interface du NAS. Il s’agissait là pour moi, d’un premier pas dans le monde du NAS et si je devais résumer cette expérience en un mot, ce serait « Surprise! ». J’ai été surpris par la simplicité d’utilisation, surpris par l’étendue des fonctionnalités. Surpris par les performances du TS-251C, surpris par la facilité d’installation.

Pour conclure, je recommande ce NAS à quiconque voudrait, tout comme moi, se lancer dans l’aventure et avoir son petit « dropbox personnel » à portée de main, même à l’autre bout du monde. Si vous souhaitez vous le procurer, sachez qu’il est disponible un peu partout sur le net.

5 Rétroliens / Pings

  1. Test et avis du NAS TS-251C de QNAP | Nalaweb |...
  2. Test et avis du NAS TS-251C de QNAP | Freewares...
  3. Asustor lance ses nouveaux NAS, AS6302T et AS6404T - Nalaweb
  4. QNAP recommande vivement Malware Remover sur ses NAS - Nalaweb
  5. Présentation du Dual Band Gigabit Router 1200 de Strong - Nalaweb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*