Witigo: près de 10% des pages bloquées de vos enfants sont pornographiques

Witigo, une société spécialisée dans le contrôle parental, a mené une enquête pour savoir quelles sont les requêtes de vos enfants les plus souvent bloquées.

Witigo révèle que près de 10% des blocages sont des pages pornographiques

La société a donc mené une étude pour savoir quelles étaient les pages les plus fréquemment bloquées sur les appareils de vos bambins. Certains résultats sont assez curieux. Il faut savoir que cette étude a révélé que 82.5% des pages bloquées concernent les tentatives d’accès aux réseaux sociaux, aux achats en ligne et à la pornographie.

Alors que les réseaux sociaux sont interdits aux moins de 12 ou 13 ans, witigo remarque que 48% des pages bloqués sont exclusivement des demandes d’accès aux réseaux sociaux par les tout jeunes enfants, ils seraient donc très nombreux à avoir un compte Facebook, Twitter, Pinterest ou Instagram, entre autres.

Ensuite l’étude montre que pour 26% d’entres elles, il s’agit de site d’achat en ligne. Le principal problème viendrait de la pub présente ici ou là et qui inciterait les enfants à cliquer voire même à effectuer des achats sans l’accord des parents. C’est d’autant plus facile quand de nos jours, certains de ces sites enregistrent vos numéros de carte bancaire.

Enfin pour 8.5% de ces pages, il s’agirait de pages pornographiques. Ce chiffre est alarmant quand on a connaissance de la tranche d’âge qui concerne cette étude. Ces jeunes qui sont exposés de plus en plus tôt à ce genre d’images peuvent d’être soit choqué soit avoir une vision du sexe biaisée.

Cette étude a permis d’établir ces chiffres après l’analyse de 53457 pages web bloqués par Witigo Parental Filter, sur un échantillon de 3450 tablettes android d’enfants agés de 7 à 12 ans sur un intervalle de temps de 6 mois.

Je vous laisse regarder l’infographie réalisée à partir de cette étude.

infographie-dangers-internet-enfants-witigo

1 Rétrolien / Ping

  1. Witigo: près de 10% des pages bloqu&eacu...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*